Vous êtes ici

Code de la route suisse et français, quelques différences

Conducteur au volant et code de la route

Le code de la route en Suisse n’est pas fondamentalement différent de celui de la France. Donc pas de panique, vous ne serez pas perdu en passant la frontière.

Les différences entre le code de la route français et suisse

Depuis le 1er janvier 2014, une fois la frontière franchie vous devrez circuler les phares allumés. Attention à la signalisation : les panneaux d’autoroute sont verts et ceux des routes bleus, c’est-à-dire l’inverse de la France.

Dans l’Hexagone, vous payez à chaque trajet d’autoroute. Mais en Suisse, vous devez acheter une vignette, même si vous ne restez que quelques heures. Elle est vendue à la douane 40 francs suisses (33 euros) et est valable du 1er décembre au 31 janvier de l’année suivante, soit 14 mois.

Quelles sont les limitations et les amendes encourues ?

Les limitations de vitesse régies par le code de la route suisse sont inférieures à celles en France :

  • 120 km/h pour les autoroutes,
  • 80 km/h pour les nationales et les voies express,
  • 50 km/h comme en France pour la ville.

La Suisse et la France ont des accords de coopération policière « très étendus ». Comprenez : si vous êtes flashé, vous recevrez votre amende même dans votre boîte aux lettres française ! Quid des amendes selon le code de la route suisse ? Elles peuvent aller de 40 FCH à un pourcentage de votre salaire avec des jours d’emprisonnement. Vous pourrez même être interdit de conduite en Suisse.

Précisons tout de même qu’on doit garder sa ceinture de sécurité et ne pas utiliser son “natel” (téléphone portable) au volant. Les règles du code de la route en Suisse sont donc assez similaires à celles de la France.

Et si vraiment ça ne se passait pas très bien avec votre permis, il reste de nombreuses solutions de transport en commun...

Commentaires

Pas envie de recevoir ce type de courrier!

Je peux répondre à un commentaire.

Moi aussi.

Cool !