Vous êtes ici

Genève et ses embouteillages : bientôt un lointain souvenir ?

File de voitures à l'arrêt en ville

A Genève, les embouteillages font tristement partie du décor. Comment y remédier ?

Genève : capitale des embouteillages

Une étude menée par le fabricant de GPS Tom Tom, place Genève en tête des villes suisses en termes de kilomètres d’embouteillage. Formidable ! Passer la frontière et rejoindre Genève relève souvent du parcours du combattant. Le mardi matin ainsi que le vendredi soir sont les pires moments pour circuler en voiture à Genève. L’étude révèle que sur un trajet quotidien de 1 heure, 23 minutes sont perdues dans les bouchons à Genève. Pourtant, des solutions existent.

Quelles alternatives pour les bouchons à Genève ?

Des infrastructures et des initiatives existent déjà, d’autres sont en projet. NousFrontaliers vous présente ces solutions et les axes à développer :

  • Des parkings d’échanges sont mis à disposition pour laisser sa voiture et continuer son trajet par un autre moyen de transport (vélo, transport public ou bateau). Il existe des abonnements différents en fonction du mode de transport choisi ;
  • Le covoiturage entre la France et Genève se développe. Il y a encore des progrès à faire pour améliorer cette pratique : développer un réseau d’aires de co-voiturage, aménager des voies réservées, mettre en place des lignes de co-voiturage spontané ;
  • La ligne ferroviaire Annemasse-Cornavin, ou Ceva, devrait voir le jour en 2019 et desservir les principaux centres d’activités de Genève. Cette ligne (lien entre de nombreux quartiers et plusieurs villes) sera reliée à d’autres branches du réseau ferroviaire. Ce projet constitue un axe majeur de la politique des transports.

Bon. On part quand ? Et surtout, comment ?

Sophie Desgain