Vous êtes ici

Connaissez-vous les sites suisses classés au patrimoine de l'UNESCO ?

Le grand glacier d'Aletsch, Hautes montagnes avec quelques sommets enneigés entourant le long couloir de glace. Ciel bleu avec quelques nuages blancs.

Pour qu’un bien culturel ou naturel soit inscrit au patrimoine de l’UNESCO, il faut d’abord le présenter sur une liste indicative, répondre à l’un des 10 critères de sélection, et avoir une valeur exceptionnelle. Une fois inscrits au patrimoine de l’UNESCO, le bien reste la propriété du pays sur lequel il est situé. Par contre, sa protection et sa conservation relève de la communauté internationale.

Un patrimoine suisse classé

Différents sites culturels et naturels remplissent les critères de sélection pour être inscrits au patrimoine de l’UNESCO :

  • l’abbaye de St Gall ;
  • le couvent bénédictin de St Jean des Soeurs à Müstair ;
  • la vieille ville de Berne, a su conserver sa structure urbaine médiévale tout en évoluant et remplissant ses fonctions de capitale ;
  • l’ensemble fortifié de Bellinzone ;
  • la Jungfrau-Aletsch remplit plusieurs critères, comme ceux de la beauté exceptionnelle du site ou du témoignage de l’évolution de la terre et de son écosystème ;
  • le Monte San Giorgio ;
  • Lavaux pour ses vignobles en terrasses ;
  • les chemins de fers rhétiques de l’Albula et de la Bernina ;
  • la Sardona, haut lieu tectonique Suisse ;
  • la Chaux de Fonds et le Locle pour leur urbanisme horloger.

Un lieu naturel frontalier : les sites palafittiques

Autour des Alpes, il y a 111 sites palafittiques préhistoriques remarquables datant de 5.000 à 500 av J.C. Les "palafittes" sont des habitations sur pilotis, installées la plupart du temps au bord de l’eau (rives de fleuves, marais…). Ces sites très bien conservés nous permettent de savoir comment vivaient ces premières communautés rurales européennes. Rien qu’en Suisse, on compte 56 sites préhistoriques !

Ces sites palafittiques ne peuvent être visités, à cause de leur emplacement, mais une application pour Androïd et iOS les reconstitue et vous permettra de les découvrir. Vous pouvez aussi vous rendre dans les différents musées qui exposent les objets découverts.

Les avantages à faire partie du patrimoine de l’UNESCO

Une fois inscrit au patrimoine de l’UNESCO, les sites vont en tirer différents avantages. Tout d’abord le nombre de visiteurs va augmenter, que ce soient des touristes locaux ou étrangers. Et c’est donc toute l’économie locale qui en retire un bénéfice. Qui n’aurait pas envie de venir voir un site classé ?

De même, il est plus facile de sensibiliser la population à la préservation du patrimoine avec cette reconnaissance, qui symbolise un vrai prestige international.

Et en cas de dommages causés par des catastrophes naturelles ou par l’activité humaine, une assistance d’urgence est mise en place. Autre intérêt non négligeable, les sites classés bénéficient des fonds du patrimoine mondial.

L’oeuvre de Le Corbusier fait partie de la liste indicative de la Suisse. Peut être sera-t-elle inscrite au patrimoine mondial en 2016 ?

Caroline Becamel