Vous êtes ici

Les aventures de Tintin en Suisse

Panneau tête de Tintin et Milou sur fond de ciel Bleu. Milou a un os jaune dans la bouche.

Quel est le rapport entre Tintin et la Suisse alors qu’Hergé est belge ? Et bien vous verrez qu’il s’est inspiré à de nombreuses reprises de la Suisse et des suisses pour les célèbres aventures de Tintin.

Les BD dont l’action se déroulent en Suisse

Dans L’affaire Tournesol, Tintin et Milou accompagnés du capitaine Haddock, passeront par Nyon et ses environs. Un flyer a été créé par la commune pour permettre aux touristes de suivre les traces du héros et de ses fidèles compagnons. Une partie du périple se déroulera aussi à Genève, entre la gare, l’hôtel Cornavin et l’aéroport.

Hergé a été influencé par les paysages suisses pour différents albums, comme les Alpes qui plantent le décor de Tintin au Tibet. Bon, on est censé être en Himalaya, mais ça fonctionne.

De nombreuses parodies circulent, comme : Tintin en Valais, Tintin à Zurich...

Les inspirations suisses

Le professeur Tournesol est inspiré d’Auguste Picard, le créateur du bathyscaphe (l’ancêtre des sous-marins d’exploration). Hergé le croisait régulièrement à l’université de Bruxelles. Au passage, monsieur Picard est aussi le grand père de l’inventeur de Solar Impulse.

Même pour des personnages inventés, l’auteur les fait exercer en Suisse, comme le professeur Cantonneau qui enseigne à l’université de Fribourg. Idem pour les lieux, avec le château de Chillon à Montreux, qui a inspiré le château de Kropow dans Le Spectre d’Ottokar.

Tintin en Suisse, connaissiez-vous cet album ?

Oui, oui, cette BD existe, mais il s’agit d’une parodie. Elle montre la face cachée et sombre du personnage. On y découvre un Tintin “humain” : sa barbe pousse, il a une sexualité, on connaît ses parents, il vit des galères sociales, etc. Tous les autres personnages sont aussi montrés de manière plus réaliste : la Castafiore chante fort peu vêtue, Milou se rebiffe contre son maître, etc. La couverture donne le ton, avec un Tintin ivre dans son vomi !

Cette pastiche, de Charles Callico, est parue en 1976. Elle a été interdite en France et en Belgique. Mais pas en Suisse ! L’an dernier, une exposition y a même été consacrée au château de Penthes, à Pregny. Les dessins sont moches, le récit du quotidien de notre héros, fort peu palpitant : mais cet album reste un collector pour tout Tintinophile averti ! Des versions ont été rééditées en 1984 chez… Herpès !

Sur Facebook, vous pouvez adhérer à la communauté de Tintin en Suisse. Attention, rien a voir avec l’album parodique.

Et vous, avez-vous trouvé d’autres références à la Suisse dans les BD de Tintin ?

 

Caroline Becamel