Vous êtes ici

Invalidité en Suisse : et si cela m’arrivait ?

Homme dasn un fauteuil roulant, ponton et bord de mer

Qu’est ce que l’assurance invalidité Suisse (AI) ?

L’AI fait partie du 1er pillier. C’est une assurance obligatoire qui permet de garantir aux personnes devenues invalides, des mesures d’intervention précoce, de réadaptation, une rente invalidité et une allocation pour impotents. Pour que l’invalidité soit reconnue, il faut qu’il y ait une atteinte physique ou mentale, une diminution du revenu et un rapport de causalité entre les deux premiers éléments. La rente invalidité Suisse est versée si les mesures d’intervention ou de réadaptation n’ont pas été efficaces.

Le montant de la rente dépend de la période pendant laquelle l'assuré a payé ses cotisations et de son revenu annuel moyen durant cette période. Selon votre degré d´invalidité, vous toucherez l’équivalent de :

  • un quart de rente dès 40% d’invalidité,
  • une demie rente dès 50% d’invalidité,
  • trois-quarts de rente dès 60% d’invalidité,
  • une rente intégrale dès 70% d’invalidité.

Comment faire une demande d’invalidité en Suisse ?

Un frontalier qui devient invalide suite à son activité en Suisse, perçoit une rente invalidité. La demande doit être faite auprès de l’Office de son canton de résidence ou de l’Office AI (pour ceux qui résident à l’étranger). Vous pouvez demander à toucher votre pension d’invalidité Suisse en France dès qu’un quart de rente vous est versé.

La méthode de calcul est identique à celle de la rente AVS. Vous pouvez souscrire une prévoyance invalidité en complément, elle vous couvrira aussi pour l’arrêt maladie. Sachez que même si vous touchez l’AI, vous devrez payer vos cotisations AVS et AI jusqu’à ce que vous perceviez l’AVS.

Caroline Becamel